– Témoignage – Sharlen Sezestre, responsable plaidoyer international, Planning familial

– Témoignage – Sharlen Sezestre, responsable plaidoyer international, Planning familial

« Un Forum génération égalité véritablement féministe et politique, ne peut se faire sans la pleine et entière participation des premières concernées et sans engagements concrets des gouvernements en faveur de l’égalité femmes-hommes et des DSSR ! »

Le Planning Familial et Equipop collaborent depuis plusieurs années sur les DSSR (Droits et santé sexuels et reproductifs). Quels sont les enjeux ?

Les droits des femmes à disposer de leur corps et à faire leurs propres choix en matière de sexualité et de reproduction font l’objet de controverse et de remises en cause. Les mouvements féministes se sont battus en France pour inscrire ces droits dans la loi, mais la loi ne suffit pas. Il faut en garantir l’application par la mise en place des services nécessaires, et l’accès effectif sur tout le territoire et pour toutes les personnes. Trop de femmes et de jeunes filles peinent encore à obtenir une contraception ou un avortement.
Ces enjeux sont d’autant plus prégnants dans le contexte ouest-africain. La région concentre un fort taux de grossesses non désirées, de morbidité et de mortalité materno-infantile, car les femmes et les filles rencontrent d’importants freins à l’exercice de leurs droits sexuels et reproductifs. Il y a nécessité à renforcer et à soutenir le plaidoyer des organisations de femmes et des associations féministes qui luttent pour ces droits et la mise en place des services, et se battent pour leur application à travers une approche par les droits.

En quoi Le Planning Familial et Equipop ont-ils des plaidoyers complémentaires ?

Mouvement féministe et d’éducation populaire, le Planning milite depuis plus de 60 ans pour l’égalité femmes-hommes, pour le droit à l’éducation à la sexualité, à la contraception, à l’avortement, et lutte contre les violences et les discriminations liées au genre et à l’orientation sexuelle. Notre expertise en santé sexuelle et notre plaidoyer s‘appuient sur notre pratique de terrain, avec et au plus près des personnes concernées, et particulièrement des jeunes. Equipop promeut également les DSSR des femmes et des filles à travers le monde, et travaille notamment au renforcement des mobilisations et des associations de femmes et féministes, spécifiquement en Afrique de l’Ouest. Cela permet une mutualisation de l’expérience et de l’expertise, et fait de nous des interlocuteurs·rices clés dans la contribution à la définition des politiques publiques nationales et internationales.

Le Planning Familial et Equipop travaillent ensemble en vue du Forum Génération Égalité (FGE). Concrètement, qu’est-il prévu ?

Equipop et le Planning Familial partagent la conviction que ce forum doit être féministe et politique. Il doit faire progresser les droits des femmes et l’égalité des genres. Il doit être l’occasion pour la France de rendre la politique étrangère féministe concrète. Cela ne peut se faire sans la participation des associations et mouvements féministes, dans leur pluralité et dans une démarche intersectionnelle et intergénérationnelle. Nous avons pour objectif de faire entendre ces voix et d’influencer le sommet et les coalitions d’actions dans une démarche de co-construction avec les gouvernements à travers la coalition d’associations “Générations Féministes” que nous avons contribué à structurer.