actualités

Journée mondiale de lutte contre le sida : pour une approche féministe !

Ce 1er décembre, journée mondiale de lutte contre le sida, les associations sont unanimes : la pandémie de COVID19 met en péril les progrès accomplis en matière de lutte contre le VIH/sida, notamment en termes de dépistage. Dans le même temps, cette crise aggrave les inégalités et les violences liées au genre. Tous ces enjeux sont intrinsèquement liés. Il est donc plus important que jamais de faire converger les agendas, à travers une approche féministe.

LIRE LA SUITE

– Marche du 20 novembre : la lutte contre les violences sexistes et sexuelles, un enjeu politique

Comme chaque année dans le monde depuis plus de vingt ans, associations et réseaux féministes vont se mobiliser fin novembre pour dénoncer les violences sexistes et sexuelles. En France, la manifestation aura une importance particulière, à cinq mois de l’élection présidentielle, et alors que plus de 100 féminicides ont déjà été commis en 2021. Voici pourquoi Equipop, signataire de l’appel de #NousToutes, ira manifester cette année encore. 

 

LIRE LA SUITE

-#JeVeuxSavoir, retour sur une année de campagne de mobilisation sociale et politique

La campagne #JeVeuxSavoir – lancée en mars 2019 par les membres du réseau Alliance Droits et Santé avec l’accompagnement d’Equipop – a œuvré à ouvrir un dialogue citoyen et politique sur l’Éducation Complète à la Sexualité (ECS) des jeunes en Afrique de l’Ouest. Elle a permis de toucher plus de 9 millions de personnes en ligne et de déconstruire les idées reçues autour d’une thématique souvent taboue et sensible : l’information des jeunes sur leurs droits et leur santé sexuels et reproductifs.

LIRE LA SUITE

– Retours d’expérience : les filles expertes nigériennes au cœur du changement

15 jeunes Nigériennes, appelées “filles expertes”, ont porté le projet “La voix des jeunes filles” pour la déconstruction des mythes et préjugés sur la conjugalité, la natalité et la taille de la famille au Niger. Qui sont-elles et comment font-elles face aux réticences socio-culturelles qui entourent ces questions ? Des témoignages parlants, qui soulignent l’importance d’impliquer les jeunes femmes à tous les niveaux des projets qui les concernent.

 

LIRE LA SUITE

– PR: The Chain for Change Campaign, an awareness-raising effort towards ending female genital mutilation (FGM) and early and forced marriage (EFM)

08/10/2021

 

On 11 October 2021 – the  International Day of the Girl Child – the CHAIN project partners, ActionAid International Italia Onlus (Milan, Italy), Equipop (Paris, France), TERRE DES FEMMES (Berlin, Germany), Save a Girl, Save a Generation (Madrid, Spain) and the End FGM European Network (Brussels, Belgium) will be launching a European awareness-raising campaign on Female Genital Mutilation (FGM) and Early and Forced Marriage (EFM). Although EFM can also affect young men and boys, these harmful practices primarily affect young women and girls and result in long-lasting damage to their quality of life. 

 

LIRE LA SUITE

– CP : La campagne « La chaîne du changement », un effort de sensibilisation visant à mettre fin aux mutilations sexuelles féminines et aux mariages forcés et précoces

A picture containing text, clipart Description automatically generated

08/10/2021

Le 11 octobre 2021 – Journée internationale des filles – les partenaires du projet CHAIN, ActionAid International Italia Onlus (Milan, Italie), Equipop (Paris, France), TERRE DES FEMMES (Berlin, Allemagne), Save a Girl, Save a Generation (Madrid, Espagne) et le Réseau européen End FGM (Bruxelles, Belgique) lanceront une campagne de sensibilisation européenne sur les mutilations sexuelles féminines (MSF) et les mariages forcés et précoces (MFP). Les MFP peuvent  concerner les jeunes hommes et les garçons. Cependant, ces pratiques affectent principalement les jeunes femmes et les filles et entraînent des dommages à long terme sur leur vie. 

LIRE LA SUITE

Caroline Tapsoba + logo Asmade

– Label ampli – “J’ai senti un réel engouement autour de la démarche qualité” – Caroline TAPSOBA, ASMADE-Burkina Faso

Caroline TAPSOBA est en charge du département des projets et programmes de l’ONG Asmade au Burkina Faso. Depuis 1994, l’ONG œuvre dans des secteurs variés de développement, dont la santé de la reproduction, les mutuelles de santé, l’accompagnement pour l’autonomisation… Elle a pris part à la mission d’évaluation au Sénégal pour l’attribution du Labelampli

LIRE LA SUITE

Appel candidature Label Ampli

– Nouvel Appel à candidature pour le #Labelampli

Ce 1er octobre 2021 est officiellement ouvert le deuxième appel à candidature pour le Label ampli. Il s’adresse aux organisations partenaires au Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali et Niger, sur les projets FONDEMSAN et Change Lab et ainsi qu’aux membres du Réseau Alliance. Les organisations doivent transmettre leur manifestation d’intérêt d’ici le 20 octobre 2021.

LIRE LA SUITE

– VBG : De la sensibilisation au renforcement de capacité pour les victimes

Du 1er au 3 septembre 2021, l’ONG Voix de Femmes a organisé la deuxième session de formation de 50 femmes victimes de Violences Basées sur le Genre (VBG) et bénéficiaires d’Activités Génératrices de Revenus (AGR). Le principal objectif est de renforcer les capacités de ces femmes et filles victimes de Violences Basées sur le Genre (VBG) sur  l’éducation financière et la gestion de microfinances.

 

LIRE LA SUITE

– “Que se passera-t-il quand le monde détournera le regard ?”

Il faut rester mobilisé·e·s en soutien aux femmes et activistes afghanes

Plusieurs pays européens, dont la France, ont prévu de mettre fin à leurs opérations d’évacuation de Kaboul, suite à la confirmation du retrait des troupes américaines le 31 août. “Que se passera-t-il quand le monde détournera le regard ?” demande Pashtana Durrani, une institutrice afghane qui milite pour l’éducation des filles. La communauté internationale, et en particulier les pays qui comme la France portent une diplomatie féministe, doivent faire en sorte que les regards ne se détournent pas. La protection et le soutien aux activistes afghanes, et dans le monde, doivent être une priorité et le rester. LIRE LA SUITE