actualités

– Conférence du projet européen CHAIN : Lier la prévention des mutilations sexuelles féminines (MSF) et celle des mariages forcés et précoces (MFP)

Le 12 mai 2022, les partenaires du projet CHAIN – le Réseau Européen End FGM, ActionAid International Italia Onlus (Milan, Italie), Equipop (Paris, France), TERRE DES FEMMES (Berlin, Allemagne) et  Save a Girl Save a Generation (Madrid, Espagne) – ont célébré les 2 ans du projet CHAIN qui arrive à son terme.

LIRE LA SUITE

Photos HCE

– Haut Conseil à l’Egalité : Equipop à la co-présidence de la commission “Diplomatie féministe et enjeux internationaux et européens”

Nicolas Rainaud, responsable plaidoyer à Equipop et membre du HCE de 2019 à 2021, rejoint le haut conseil pour un second mandat (2022-2024) sous la présidence de Sylvie Pierre-Brossolette. A travers cette implication au HCE, Equipop se mobilisera, entre autres, pour la mise en oeuvre d’une véritable politique étrangère féministe.

LIRE LA SUITE

VBG au Burkina Faso : 30 agent·e·s de santé des CSPS outillé·e·s

Dans le cadre de la mise en oeuvre du projet « Droits et santé des femmes au Burkina : Prévenir et réduire les vulnérabilités en contexte de crise et post-crise Covid 19 », l’Association des Femmes Juristes du Burkina Faso (AFJBF) a initié du 16 au 18 Mars 2022, la 2e session de formation de 30 agent·e·s de santé des CSPS de Ouagadougou. Il a été question principalement pour ces 30 prestataires de santé de renforcer leurs connaissances sur les différentes formes de violences basées sur le genre (VBG) et  les conséquences sur les victimes. LIRE LA SUITE

– Equipop réaffirme que les extrêmes droites sont incompatibles avec l’égalité de genre et la justice sociale

Communiqué
Paris, le 15 avril 2022

 

Avec 23,1% des suffrages exprimés, Marine Le Pen s’est qualifiée pour le second tour de l’élection présidentielle française. Elle joue du fait qu’elle est la seule femme à avoir accédé deux fois au second tour, se présentant comme la “Femme d’Etat” dont la France, et notamment les Françaises, aurait besoin. Equipop rejoint toutes les analyses exprimant les dangers qu’elle fait peser de manière générale sur la démocratie. Nous soulignons, dans la même perspective, qu’elle est une ennemie et de l’égalité de genre et de la justice sociale.

 

LIRE LA SUITE

– Label ampli – “Une grande preuve de fiabilité pour des tiers” – Interview de Ibrahima GUEYE, JED

Ibrahima Gueye est le directeur exécutif de l’Ong JED-Jeunesse et développement, créée en 1988 par l’association Éclaireuses Et Éclaireurs Du Sénégal et membre de l’Organisation Mondiale du Mouvement Scout. JED accompagne le développement intégral des jeunes à travers l’éducation, la formation professionnelle, la santé, l’insertion des jeunes, l’accès aux DSSR et la transition écologique et cadre de vie. L’organisation est présente dans les 14 régions du Sénégal, avec 5 bureaux opérationnels et des programmes nationaux. Elle compte entre 9 000 et 10 000 membres et son impact atteint 100 000 jeunes.

LIRE LA SUITE

– Une politique étrangère féministe pour le quinquennat 2022-2027

“Adopter des politiques étrangères féministes pour répondre aux défis mondiaux du XXIe siècle” – Avec ce document, Equipop met en lumière un enjeu majeur du quinquennat qui s’annonce. Il est actuellement partagé avec les équipes des candidat·e·s à l’élection présidentielle et sera par la suite diffusé auprès des parlementaires pour qu’iels s’engagent à promouvoir et mettre en oeuvre une politique étrangère féministe.

LIRE LA SUITE

– Féministes en Action : un dispositif de soutien aux organisations féministes des Suds

Le projet Féministes en Action a été officiellement lancé début février 2022 à la Cité Audacieuse par CARE France, Equipop, Oxfam France, le Fonds pour les Femmes en Méditerranée (FFMed), le Fonds pour les Femmes Francophones (XOESE) et l’Initiative Pananetugri pour le Bien-être des Femmes (IPBF).

Le lancement de Féministes en Action a été l’occasion de prises de positions fortes de la part des invité·e·s : Madame Elisabeth Moreno, Ministre déléguée auprès du Premier ministre, chargée de l’Égalité des chances et Monsieur Bertrand Walckenaer, Directeur général adjoint de l’Agence française de développement.

LIRE LA SUITE