Santé

Notre corps, notre santé : l’exercice par les femmes de leurs droits à disposer de leur corps

Notre corps, notre santé est un projet de lutte contre les violences gynécologiques et obstétricales (VGO) au Sénégal.  Il met en avant un problème épidémique, dont le traitement est émergent mais qui peine à être considéré comme un véritable enjeu de santé publique contributif aux décès maternels et infantils évitables : les violences gynécologiques et obstétricales.LIRE LA SUITE

Atelier de clôture de Jeunes en Vigie : un espace de dialogue autour d’une approche féministe de la démocratie en santé

Du 5 au 7 Décembre 2023, la ville de Dakar a abrité l’atelier de clôture du projet Jeunes en Vigie. En marge de cet atelier, une table ronde a été organisée le 7 décembre sur le thème : « la démocratie en santé et la participation significative et inclusive des jeunes pour une redevabilité effective en santé« . L’événement a rassemblé plusieurs parties prenantes du projet, de même que des acteur·rice·s, tou·te·s engagé·e·s dans la promotion de la santé et des droits des jeunes, venues de Ouagadougou, Réo, Koupéla, Koudougou et Tenkodogo (du Burkina) et de Dakar,  M’Bour et Mattam (du Sénégal).LIRE LA SUITE

– Un engagement régional de haut-niveau pour l’ECS en Afrique de l’Ouest et du Centre

Début avril, dans le cadre de son implication depuis 2018 au sein d’un groupe de travail régional multi-acteur.rice.s, Equipop s’est rendue à Brazzaville (République du Congo). Les ministres de la Santé et de l’Éducation de 23 pays ouest et centrafricains y ont officiellement proclamé leur engagement pour des programmes “d’éducation et d’informations complètes” (EIC), des services de santé sexuelle et reproductive (SSR) de qualité et contre les violences basées sur le genre (VBG). C’est le résultat de réflexions et de consultations nationales et régionales conduites depuis sept ans auprès d’une diversité d’acteur.rice.s, processus où Equipop appuie la participation des jeunes.LIRE LA SUITE

– “POSITIFS !” changer le regard porté sur les jeunes vivant avec le VIH

«POSITIFS!» est une collection de podcasts sonores visant à amplifier la voix de jeunes vivants avec le VIH au Sénégal. Résultat d’un projet participatif d’empouvoirement et de médiation scientifique, Positifs ! a été réalisé par l’IRD, le RAES et le Réseau Convergence des Jeunes pour que les sociétés changent de regard sur ces jeunes. Equipop lance justement un programme avec ces jeunes.

LIRE LA SUITE

Paroles de jeunes au coeur du plaidoyer pour l’effectivité des droits en matière de santé reproductive

Le 9 janvier débute à Dakar, le Lab d’incubation national pour le projet Sansas. Le Lab d’incubation réunira des jeunes et des organisations de la société civile qui définiront ensemble leur vision pour une meilleure prise en compte des droits à la santé reproductive (DSR) et de l’égalité de genre dans les politiques publiques sénégalaises. Cette rencontre s’inscrit à la suite de cinq Labs organisés dans les zones d’intervention du projet SANSAS à Mbour et dans la région de Sédhiou en 2022. Il s’agira d’enclencher un plaidoyer fort pour la promotion de la santé reproductive des adolescent·e·s et jeunes du Sénégal.LIRE LA SUITE

La lutte contre le SIDA est aussi un enjeu féministe

TRIBUNE – Les chiffres d’ONUSIDA sont alarmants : toutes les deux minutes dans le monde, une adolescente ou une jeune femme supplémentaire a été infectée par le VIH/sida. Et en Afrique subsaharienne, en 2021, les jeunes femmes âgées de 15 à 24 ans sont trois fois plus susceptibles de contracter le VIH que les jeunes hommes du même âge. Experte en plaidoyer pour l’association féministe Equipop, Lucie Daniel s’interroge sur les effets de l’attentisme des instances internationales à mener une lutte féministe contre le VIH/sida.

LIRE LA SUITE

Aristide Bado – Le rôle essentiel de la société civile dans la démocratie sanitaire

Comment définissez-vous la démocratie sanitaire? 

 

La démocratie sanitaire, selon moi, c’est l’implication de toutes les structures, toutes les composantes de la société, dans la gestion et dans la prise de décision et dans l’utilisation des services de santé. Ce qui veut dire qu’on implique tout le monde, aussi bien le communautaire, les jeunes, les leaders religieux, les acteur·trice·s de la société civile, tout ce monde là pour pouvoir aider à l’utilisation des services de santé. 

LIRE LA SUITE

– La lutte contre le sida doit être féministe ! Suivez Equipop à la conférence AIDS 2022 à Montréal

La conférence internationale AIDS 2022 s’ouvre à Montréal vendredi 29 juillet. Très attendue par les activistes du monde entier, elle a lieu dans un contexte d’érosion des progrès en matière de lutte contre le VIH/sida. Equipop est sur place pour joindre sa voix à celles des activistes et pour interpeller les Etats et les organisations internationales sur la nécessité de faire converger les agendas féministes et de lutte contre le VIH/sida.

LIRE LA SUITE