Excision

Devenir Agent·e de changement, pourquoi pas vous ?

Les Mutilations Sexuelles Féminines (MSF) ont la particularité d’être profondément ancrées dans les traditions des communautés qui les pratiquent. C’est seulement par un travail long de sensibilisation et de remise en question des fondements des MSF que l’on peut arriver à faire évoluer durablement les comportements. 

LIRE LA SUITE

– Projet “Protéger les prochaines générations” : Voyage des parlementaires burkinabè pour l’adoption d’une loi sur les violences basées sur le genre au Mali

Les 25 et 26 juin derniers, une délégation de parlementaires burkinabè s’est rendue à Bamako, au Mali, pour partager leur expérience législative en matière de lutte contre les mutilations sexuelles féminines (MSF) avec les députés malien·ne·s qui sont dans le processus d’adoption de la loi sur les violences basées sur le genreLIRE LA SUITE

– Les enjeux du plan national de lutte contre l’excision

Marlène Schiappa, la Secrétaire d’État chargée de l’égalité femmes-hommes, a présenté, le 21 juin, un Plan national de lutte contre les mutilations sexuelles féminines (MSF), à la Maison des Femmes de Saint-Denis. Equipop a contribué à l’élaboration de ce plan, qui prévoit notamment d’améliorer la santé des femmes victimes de MSF, et d’assurer une meilleure prévention auprès du public.

LIRE LA SUITE

– Le collectif Prévenir & Protéger, Grande cause nationale 2019

Le collectif Prévenir & Protéger, dont Equipop fait partie aux côtés d’autres associations françaises de défense des droits des femmes et des enfants, a obtenu le label “Grande cause nationale 2019”. Il a été attribué en avril par le Premier Ministre, Edouard Philippe, alors que l’égalité femmes-hommes est la grande cause du quinquennat du Président Emmanuel Macron. Ce label permet de diffuser les campagnes de prévention du collectif sur les chaînes de radios et de télévision publiques.

LIRE LA SUITE

– 15ème Journée de Tolérance Zéro : événement inédit pour l’abandon des Mutilations Sexuelles Féminines

Le 6 février 2019, le collectif Prévenir & Protéger, qui réunit plusieurs associations dont Equipop, a organisé un évènement inédit pour la Journée internationale de tolérance zéro à l’égard des Mutilations Sexuelles Féminines (MSF) à la Maison de Crowdfunding. Au programme, tables rondes et musée éphémère pour sensibiliser le grand public, les professionnel·le·s et les diasporas à la promotion de l’abandon des MSF.

LIRE LA SUITE

– Let’s CHANGE : un projet pour lutter contre les mutilations sexuelles féminines en Europe

Communiqué de presse
Paris, le 20 décembre 2018

Après CHANGE Plus, Equipop est partenaire du projet Let’s CHANGE, Coordonné par Terre des Femmes (Allemagne) et en partenariat avec FSAN (Pays-Bas) et Plan International Hambourg (Allemagne). L’objectif est de réduire la prévalence des Mutilations Sexuelles Féminines (MSF) en Europe, à travers notamment la sensibilisation et la prévention auprès des populations migrantes et la formation des professionnel·le·s.LIRE LA SUITE

– Mettre fin aux MGF : Le Burkina Faso s’engage

Le Burkina Faso a abrité du 22 au 25 octobre, une conférence internationale sur les mutilations génitales féminines, à Ouagadougou. Organisée par l’Union Africaine, sous le leadership de Son Excellence le Président du Faso et en collaboration avec le Programme conjoint de l’UNFPA et de l’UNICEF pour l’élimination des mutilations génitales féminines, cette conférence a accueilli des acteurs·trice·s politiques, des organismes et associations de lutte contre les mutilations génitales féminines venu·e·s de tous les continents. Equipop et ses partenaires du Burkina Faso (SOS/JD) et du Mali (AMSOPT) étaient aussi de la partie. LIRE LA SUITE

– Mobilisation au Mali et au Burkina pour mettre fin à l’excision et aux mariages précoces

Equipop et son partenaire l’AMSOPT sont engagés, depuis 2010 dans la région de Kayes au Mali, dans une dynamique de promotion de l’abandon durable des mutilations sexuelles féminines (MSF) et du mariage précoce (MP). 2018 voit le démarrage d’une nouvelle étape avec le lancement du projet “Protéger les prochaines générations”, qui permet d’étendre l’action à la région de l’Est du Burkina Faso avec l’association SOS Jeunesse et Défis.
LIRE LA SUITE