– Les Equipop Lab : cap sur l’innovation !

– Les Equipop Lab : cap sur l’innovation !

Convaincue que l’engagement des organisations de la société civile (OSC) constitue un élément décisif pour l’amélioration durable des droits
et de la santé sexuels et reproductifs (DSSR), Equipop a choisi en 2017 d’étendre son offre d’accompagnement des OSC à travers le déploiement d’une nouvelle méthodologie d’incubation de projets – les Equipop Lab.

Les OSC jouent un rôle central dans l’évolution des politiques publiques : elles identifient les besoins des populations et les relaient auprès des décideur·euse·s. Elles ont un rôle de sentinelle, et suivent de près la mise en œuvre des engagements pris par les États et la qualité des programmes. Elles constituent ainsi des partenaires précieuses tant dans le changement des normes sociales que dans la mise en oeuvre des plans et programmes gouvernementaux. Cependant, pour remplir ces différents rôles, il reste un dé majeur que les OSC de la sous-région ouest africaine doivent relever : celui de l’innovation !

“C’est la toute première fois que je participe à un atelier où on fait nous-même l’état des lieux et des propositions.”

Participant·e·s aux ateliers

Reproduction des interventions à efficacité limitée, prise en compte trop faible des don-nées issues de la recherche et des leçons apprises, création insuffisante de synergies avec les autres actions existantes : autant d’écueils à surmonter pour les OSC devant constamment jongler entre contraintes opérationnelles et exigences techniques de la levée de fonds. Le nouveau dispositif d’incubation de projet « Equipop Lab » a pour objectif de lever certaines de ces contraintes. Equipop mobilise ce dispositif au bénéfice de différents projets et partenariats comme le FONDESAN présenté ci-dessous.

“La méthode est innovante, moins fatigante et très productive.”

Participant·e·s aux ateliers

Equipop Lab, c’est quoi ? 

FONDEMSAN – Le parti de l’innovation pour les projets novateurs de mobilisation sociale et politique

Cette démarche est également soutenue par l’Organisation Ouest Africaine de la Santé(OOAS) qui, à travers le lancement de son nouvel instrument financier – FONDEMSAN – a fait le pari de l’innovation. Destiné à des consortia d’OSC nationales de taille intermédiaire, FONDEMSAN est un dispositif à la fois financier et technique dont l’objectif principal est de favoriser l’émergence de projets novateurs de mobilisation sociale et politique en faveur des DSSR/AJ. L’OOAS a mandaté Equipop pour appuyer le volet technique de ce fonds à travers 2 axes d’intervention : l’appui à l’incubation de projets tournés vers l’innovation (à travers la méthode « EquipopLab ») et l’appui à la mise en place d’un mécanisme de suivi-évaluation et de capitalisation orienté sur la mesure du changement, des acteurs et actrices impliqué·e·s et/ou visés par le projet. Equipop offre également un accompagnement administratif et financier aux OSCs financées par FONDEMSAN. Au moment de la procédure de sélection des projets à travers la réalisation d’un diagnostic organisationnel des OSC et puis à la fin des projets.

“Oui, c’est utile et très intéressant et c’est une méthode qui peut être adaptée plus ou moins facilement dépendamment du contexte. C’était une expérience utile pour moi car je fais beaucoup d’activités avec les jeunes et c’est un bon moyen pour les guider dans leurs projets.”

Experte extérieure sollicitée pour les ateliers

La première phase du FONDEMSAN en2017-2018 a été l’occasion pour Equipop de déployer son nouveau dispositif d’incubation de projets au Burkina, au Niger et au Mali. Dans chacun de ces pays, un consortium d’OSC aux mandats divers (OSC santé/santé sexuelle et reproductive, droits des femmes, réseaux jeunesse) a été accompagné dans la conception d’un projet de mobilisation sociale et politique visant à renforcer et assurer le respect et la mise en œuvre des engagements nationaux en faveur des DSS-RAJ. Ces projets – mêlant activités d’appui au développement du leadership des jeunes, mobilisation citoyenne à travers des alliances avec le secteur artistique et des médias et actions ciblées de plaidoyer – ont vocation à renforcer et s’inscrire dans les initiatives pour le repositionnement de la planification familiale en cours dans les trois pays et dans la sous-région ouest africaine.

“L’atelier s’appuyant à la fois sur des approches
nouvelles de création de projet et des analyses précises
des contextes nationaux est en soit déjà très novateur.
Explorer de nouvelles voies et de nouveaux modes
d’action par rapport à ce à quoi on est habitué, c’est
novateur. Je pense que grâce à cet atelier, qui met des
participants dans l’action, les OSC comprennent mieux
le rôle qu’elle peuvent jouer, elles prennent con ance
en elles car durant l’atelier elles réalisent qu’elles
peuvent monter des projets seules ou presque.”

Jean-Pierre Guengant
Expert extérieur sollicité pour les ateliers