– Délégation des tâches dans le domaine de la planification familiale au Burkina Faso : expérience à succès !

– Délégation des tâches dans le domaine de la planification familiale au Burkina Faso : expérience à succès !

Du 2 au 5 mai 2018, une équipe composée de la radiodiffusion-télévision du Burkina (RTB) et d’Equipop était dans la région des Hauts-Bassins, au Burkina Faso*, dans le cadre d’un reportage radio et télé sur la délégation des tâches dans le domaine de la planification familiale. Cette capitalisation participera à l’apprentissage et facilitera le passage à l’échelle du projet. Revenons sur les points que ce reportage a permis de mettre en lumière :

Une initiative au niveau communautaire qui fonctionne 

Les acteurs de la chaîne sanitaire interviewés l’affirment avec conviction : la délégation des tâches dans le domaine de la PF est une bonne initiative. Pour le Directeur régional de la santé des Hauts-Bassins, la délégation des tâches doit être vue et appréciée au-delà de l’amélioration des indicateurs de prévalence contraceptive. En effet, la DT permet également de lever l’obstacle géographique, surtout pour les zones difficiles d’accès, et de lever les barrières socioculturelles, vu que les agent.e.s de santé à base communautaire font partie des communautés. Cela favorise la création d’un climat de confiance entre les prestataires de service de PF et les (nouvelles) clientes.  Pour le médecin chef du district de Dandé, la délégation des tâches a surtout permis d’améliorer le nombre de nouvelles utilisatrices des méthodes de longue durée d’action.

Les agent.e.s de première en ligne, maillon essentiel de cette réussite

L’innovation saluée par tous et toutes et qui fait la fierté du Burkina Faso, c’est la possibilité donnée aux agent.e.s de santé à base communautaire – les agent.e.s de première ligne et les infirmier·e·s chef·fe·s de poste – d’administrer des méthodesdes méthodes de courtes durée d’action (Sayan presse, pilules) et de longue durée d’action (DIU). 

Cette autorisation a été rendue possible après un programme rigoureux de renforcement de capacité et un dispositif viable de suivi régulier sur le terrain. D’ailleurs, aucun incident majeur n’a été relevé pendant la phase pilote de mise en œuvre du projet.

Des OSC et l’Etat conjuguent leurs efforts

Le Burkina Faso a mis en œuvre un projet pilote sur la délégation des tâches en planification familiale afin de contribuer à améliorer l’accès aux services de planification familiale aux populations. Ce projet est mené en consortium avec la Direction de la Santé de la Famille du Ministère de la Santé (DSF/MS), Marie Stopes International au Burkina Faso (MSI BF), l’Association Burkinabè pour le Bien-être Familial (ABBEF) et Equilibres & Populations (Equipop). Chaque acteur, selon ses compétences, a contribué à la réussite de ce projet d’expérimentation de la délégation des tâches dans la PF. Cependant, même si de grands succès ont été enregistrés dans la mise en oeuvre de ce projet, il reste un défis majeur : l’appropriation par les prestataires de santé à base communautaire de leur rôle important dans l’amélioration de la prévalence contraceptive,  à travers la délégation des tâches.

 

Au total, la DT a rendu possible l’accès aux méthodes modernes de contraception et a contribué à la création de la demande grâce aux agent.e.s de santé de première ligne. Vivement donc, le passage à l’échelle!