– CP- Nouveau projet pour la promotion de l’abandon de l’excision au Mali et Burkina Faso

– CP- Nouveau projet pour la promotion de l’abandon de l’excision au Mali et Burkina Faso

Communiqué de presse

Paris, le 27 juillet 2018

Nouveau projet pour la promotion de l’abandon de l’excision au Mali et Burkina Faso

Après 3 ans de mise en œuvre d’un projet pilote à Kayes, au Mali, Equilibres & Populations lance la deuxième phase du projet “Protéger les Prochaines Générations” avec ses partenaires : l’AMSOPT au Mali et SOS/JD au Burkina Faso sur la période 2018-2020. Ce projet vise l’abandon des mutilations sexuelles féminines et des mariages précoces dans ces deux pays.

Cette été Equipop, l’AMSOPT et SOS/JD débutent le projet “Protéger les Prochaines Générations” pour mettre fin aux mutilations sexuelles féminines et aux mariages précoces au Mali et au Burkina, à travers des actions de plaidoyer et de sensibilisation.

Les mutilations sexuelles féminines sont une question de santé publique et de violation des droits humains. Elles s’inscrivent dans un continuum de violences basées sur le genre, que fait subir la société aux filles et aux femmes. L’abandon de l’excision nécessite une démarche holistique et une collaboration multi-acteurs et transcontinentale. La démarche holistique du projet mêlée à une forte implication des communautés a permis de créer une dynamique positive en faveur de l’abandon de l’excision et des mariages des enfants dans la région de Kayes au Mali. L’expérience du Mali sera reproduite pour la première fois au Burkina Faso dans les régions de Fada Ngourma et Diapaga où ces pratiques persistent.  

Equipop est engagée au Mali sur la question des mutilations sexuelles féminines depuis 2006. L’ONG a commencé par un programme de réparation des fistules. A partir de 2008, la stratégie a consisté à inscrire la prise en charge médicale dans une stratégie intégrée d’abandon de la pratique. La nouvelle phase du projet met l’accent sur la mobilisation politique au Mali en vue du vote d’une loi interdisant l’excision tout en maintenant le processus d’abandon enclenché dans les villages du projet à Kayes. Au Burkina, une importante équipe de terrain est chargée de la mise en œuvre du projet dans les communautés de Fada Ngourma et de Diapaga au Nord-est du pays.

Contacts presse :

Nathalie Perrotin-Milla – nathalie.perrotin@equipop.org – 01 85 08 05 19

Notes aux éditeurs et éditrices :

Equilibres & Populations, dite Equipop, travaille depuis 1993 sur les sujets des droits et de la santé sexuels et reproductifs en Afrique de l’Ouest à travers la mobilisation des responsables politiques, l’impulsion de projets pilote et l’appui à la société civile locale. En Afrique de l’Ouest, nous animons un consortium de 21 associations réparties dans 6 pays (Bénin, Niger, Mali, Burkina Faso, Côte d’Ivoire et Sénégal).