Témoignages

Alexandre Rideau :

un communicant au service du développement

Alexandre Rideau est le directeur de « l’ONG RAES » qui promeut les médias, le Web et la téléphonie mobile pour faciliter des échanges qui renforcent la santé, l’éducation et la citoyenneté en Afrique.

 

1- Quel est l’intérêt selon vous de travailler avec les radios communautaires ?

 

La radio communautaire est un relais privilégié pour communiquer avec l’ensemble d’une communauté dans la langue qui lui est propre.

 

Sa mise en place et son utilisation sont techniquement faciles et peu onéreuses, d’où leur présence dans presque toute l’Afrique.

 

Elle contribue activement au développement de la communauté par le partage d’informations et du savoir, et renforce la cohésion et solidarité communautaire.

 

Au Niger, par exemple, les radios jouent des rôles multiples comme vecteurs d’informations sur la santé et l’éducation…

LIRE LA SUITE

Saskia Husken :

une actrice convaincue de l’importance du préservatif féminin

Saskia Husken est chargée de plaidoyer chez Rutgers, organisation qui travaille dans la même dynamique qu’Equipop à l’amélioration des droits et de la santé sexuels et reproductifs.

 

1- Qu’est-ce qui vous a amené à collaborer avec Equilibres & Populations ?

 

Notre chargée de plaidoyer, Yvonne Bogaarts, travaille depuis plusieurs années avec l’ancien directeur exécutif d’Equipop, Serge Rabier, dans le domaine des droits et de la santé sexuels et reproductifs.

 

Quand ils ont discuté de la partie plaidoyer de notre Programme Commun pour l’Accès Universel aux Préservatifs Féminins (www.condoms4all.org) sur lequel je travaille, ils ont noté qu’il manquait un Business Case sur les préservatifs féminins pour soutenir notre plaidoyer auprès des bailleurs de fonds et des grandes agences. Equipop a ainsi décidé d’investir dans la réalisation de ce Business Case et d’aider à sa diffusion, notamment à travers l’organisation d’une conférence à Paris en Novembre 2014…

LIRE LA SUITE

Nafissa Toure :

une femme engagée pour l’abandon de l’excision

 

Nafissa Toure est animatrice depuis 2009 au sein du projet “Protéger la Prochaine Génération” qui vise à l’abandon de la pratique de l’excision dans la région de Kayes au Mali.

 

1- Nafissa, tu es investie sur le projet « Protéger la Prochaine Génération » depuis 6 ans. Peux-tu nous expliquer en quoi consiste ton travail d’animatrice de terrain ?

 

En effet, je travaille sur le projet depuis 2009. Mon travail consiste à informer, communiquer et sensibiliser sur la santé et les droits sexuels et reproductifs dans le but de lutter contre l’excision et les violences basées sur le genre, mais aussi de promouvoir les droits des femmes et des enfants à travers des visites à domicile et des échanges individuels.

 

Je suis l’interface et la référente du projet dans 10 villages avec les communautés et les autorités coutumières et religieuses.

J’identifie et accompagne des cas de complications liées à l’excision et d’autres formes de violences basées sur le genre pour leur prise en charge médico-sociale…

LIRE LA SUITE

Ousmane Ouédraogo

un partisan de la délégation des tâches au Burkina Faso

Ousmane Ouédraogo, est le chef de file adjoint du groupe technique sur la santé de la reproduction et un interlocuteur clé pour Equipop dans la mise en place de la délégation des taches.

 

1- En tant que chef de file adjoint du groupe technique sur la santé de la reproduction, quelle lecture faites-vous de la situation de la planification familiale (PF) au Burkina Faso ?

 

La situation de la PF est critique au Burkina. Nous éprouvons d’énormes difficultés à faire bouger les choses en matière de prévalence contraceptive.

 

Les politiques de PF ne parviennent pas à réellement renforcer l’accès aux services ni à augmenter la demande pour satisfaire les besoins des populations rurales, des zones péri-urbaines et surtout des adolescentes et des jeunes. Selon le récent PMA (Performance Monitoring  and  Accountability), les besoins non satisfaits augmentent, 24% des femmes évoquent des problèmes d’accès aux services de PF pour des questions de coût, de distance et de gaps en matière de personnel qualifié…

LIRE LA SUITE

Célestin Compaoré :

un acteur clé de l’Alliance au Burkina

Célestin Compaoré est le Président de l’ONG SOS/Jeunesse et défis au Burkina Faso. Cette association membre d’Alliance Droits et Santé et partenaire d’Equipop accompagne la jeunesse burkinabè à travers des programmes dédiés à la santé, au genre et au renforcement des capacités.

 

1- Qu’est-ce qui vous a motivé à devenir membre d’Alliance Droits et Santé et ainsi un partenaire d’Equilibres & Populations ?

 

Ce qui nous a motivés à devenir membre de l’Alliance a été de faire partie d’un groupe de personnes qui partagent les mêmes valeurs et travaillent sur les mêmes problématiques que nous.

Cela fait plus de 10 années que je travaille sur les questions liées aux femmes et aux jeunes filles et pouvoir travailler avec d’autres structures sur ces thèmes est très enrichissant.

 

Connaître Equilibres & Populations a été une réelle opportunité. Les formations données dans le cadre de l’Alliance étaient en lien avec nos actions et correspondaient exactement à nos besoins organisationnels…

LIRE LA SUITE

Monique Clesca :

une personnalité engagée pour les adolescentes nigériennes

Monique Clesca est la Représentante résidente de l’UNFPA au Niger. Elle connaît Equilibres & Populations de longue date et constitue une partenaire incontournable pour faire avancer la cause des adolescentes au Niger.

 

1- Depuis combien de temps connaissez vous Equilibres & Populations et avez vous déjà eu à travailler ensemble par le passé ?

 

Je connais Equilibres & Populations depuis plus de 10 ans.

 

On a travaillé ensemble pour la première fois dans le cadre d’un atelier de plaidoyer qu’EQUIPOP organisait avec 3 ou 4 pays de l’Afrique de l’Ouest où j’étais conseillère régionale en plaidoyer et communication pour les changements de comportements.

 

Le Bureau de l’UNFPA Dakar m’avait alors demandé de travailler sur ces thématiques avec des journalistes, des parlementaires et des responsables d’ONG…

LIRE LA SUITE