La subvention Fondemsan : le rôle d’Equipop sur le projet en Afrique de l’Ouest

La subvention Fondemsan : le rôle d’Equipop sur le projet en Afrique de l’Ouest

Depuis 2017, Equipop travaille avec l’OOAS au déploiement de la subvention FONDEMSAN destinée à soutenir des actions de mobilisation citoyenne et politique en faveur des droits et de la santé sexuels et reproductifs de adolescent·e·s et jeunes en Afrique de l’Ouest Francophone. Elise Petitpas, Responsable du programme chez Equipop fait le point !

Quel rôle joue Equipop dans FONDEMSAN ? 

 

Equipop accompagne les projets financés par l’OOAS à différentes échelles.  Au niveau national, nous participons aux réflexions sur le renforcement de la qualité des activités des projets , faisons un suivi admin-fin, appuyons le développement organisationnel à travers un fonds dédié et contribuons à l’infusion d’un suivi-évaluation-capitalisation basé sur les approches orientées changement. Au niveau régional, nous appuyons l’OOAS dans la coordination du fonds et nous facilitons les échanges d’expériences entre les consortia financés sur différents sujets pouvant servir à la mise en œuvre de leurs projets (ex : la mise en place d’une dynamique de consortium, le développement d’une communication sur le projet etc.)

 

D’après vous, en quoi ce fonds est-il innovant ?

 

Parmi les innovations de ce fonds, je citerais sa procédure de sélection des bénéficiaires et le dispositif d’accompagnement des OSCs qui y est associé. Pourquoi ? Car après 20 ans de mobilisation auprès des OSCs de la région, on constate les difficultés administratives et les contraintes de temps auxquelles elles font face pour répondre à des appels à projets et se poser pour formuler des projets innovants. Le dispositif FONDEMSAN – parce qu’il prévoit notamment une phase d’incubation de projet – entend lever ces obstacles.

 

Quels changements avez-vous pu observer depuis le début du programme ?

 

On a pu observer plusieurs types de changements . Dans les pratiques des OSCs d’abord, qu’on a vu monter en puissance dans l’exercice de la démocratie sanitaire ( à travers la création de la plateforme Làyidu-mètre ou le déploiement d’audits sociaux) et  de la mise en place du principe de participation significative des jeunes. Dans les pratiques de l’OOAS également, car FONDEMSAN est son premier dispositif de financement direct aux OSCs pour des projets de mobilisation citoyenne et politique sur les DSSRAJ. L’institution a donc développé de nouvelles procédures et manière de concevoir son accompagnement des OSCs. Et bien sûr, ce programme nous a permis à nous aussi, Equipop, de faire évoluer nos propres pratiques et de notamment nous questionner sur les enjeux de postures d’accompagnement.