– Alliance Droits et Santé : Assemblée Générale

– Alliance Droits et Santé : Assemblée Générale

Les onze ONG membres d’Alliance Droits et Santé se sont réunies en cette fin octobre à Dakar au Sénégal.

Quatre jours de travail intensif qui se sont organisés en deux temps : l’Assemblée générale du réseau et la nouvelle programmation opérationnelle 2015-2018 avec le lancement d’un nouveau projet pour « Contribuer à améliorer le statut, les droits et la santé sexuels et reproductifs des femmes et des adolescentes en Afrique de l’Ouest, en particulier leur accès à la contraception ». Pour cette nouvelle étape de son développement, le réseau étendra son action au Sénégal et au Mali avec l’intégration de nouvelles associations membres, comme l’Amspot.

L’Alliance Droits et Santé se structure pour durer

C’est avec enthousiasme que les 30 personnes représentant les onze membres d’Alliance Droits et Santé ont abordé les différents scénarii de la structuration à venir du réseau. A la clé et pour commencer : l’adoption et la signature de la charte qui vient ainsi compléter les valeurs et la vision déjà définies collectivement. Prochain pas : l’élaboration de statuts qui préciseront les rôles et responsabilités respectifs de chacun des acteurs du réseau.

Un nouveau projet pour les femmes et les filles d’Afrique de l’Ouest

Sur le plan opérationnel, les participants se sont appropriés collectivement les enjeux et le plan d’action du projet de deux ans et demi « Contribuer à améliorer le statut, les droits et la santé sexuels et reproductifs des femmes et des adolescentes en Afrique de l’Ouest, en particulier leur accès à la contraception ».
Coordonné par Equilibres & Populations et financé par la fondation Bill et Melinda Gates et l’Agence française de Développement, ce projet vise à améliorer les droits et la santé sexuels et reproductifs, en particulier l’accès à la contraception, des femmes et adolescentes dans cinq pays d’Afrique de l’Ouest (Bénin, Burkina Faso, Mali, Niger et Sénégal). Les membres de l’Alliance allieront de façon innovante mobilisation politique et mobilisation sociale afin de renforcer les engagements politiques et financiers des gouvernements et collectivités locales.

Un programme chargé dans les prochains mois

Un programme chargé attend donc l’Alliance pour faire avancer les droits et la santé des femmes et adolescentes en Afrique de l’Ouest. Il est prévu notamment l’élaboration de stratégies de plaidoyer nationales et la mise en place de réseaux de « champions et de championnes ». Une vingtaine de personnalités engagées en faveur des femmes et des adolescentes seront ainsi identifiées par pays pour apporter leur témoignage. Ces récits de vie concrets seront diffusés sur un site internet et au travers d’émissions radiophoniques.
Enfin, le projet participera également au développement organisationnel et au renforcement des capacités techniques des ONG membres via la mise à disposition d’outils et de connaissances, l’accompagnement à distance et un coaching personnalisé assurés par Equilibres & Populations.