Jean-Marie Le Guen sur les DSSR : “La France doit repartir à l’offensive”

Jean-Marie Le Guen sur les DSSR : “La France doit repartir à l’offensive”

Le 13 décembre, le nouveau Secrétaire d’Etat au Développement international et à la Francophonie Jean-Marie Le Guen a reçu les associations de développement, action humanitaire et droits humains. A l’occasion de cette réception, Equilibres & Populations a été en mesure d’adresser directement ses recommandations au nouveau chef de la politique de développement.

Dès son discours d’introduction, Jean-Marie Le Guen, entré en fonction le 6 décembre, a insisté sur le fait que la France s’est dotée pendant le quinquennat “de politiques et d’outils de développement puissants”.

Cette remarque s’applique particulièrement aux thématiques suivies par Equilibres & Populations, puisque son prédécesseur avait lancé en octobre la stratégie intitulée : L’Action extérieure de la France sur les enjeux de population et de droits et santé sexuels et reproductifs 2016-2020.

Lors de cet échange avec le secrétaire d’Etat, Equilibres & Populations n’a pas manqué de rappeler que les droits et la santé sexuels et reproductifs sont un des leviers majeurs du développement. La France ne doit donc pas se contenter de publier des stratégies : elle doit maintenant les traduire de façon opérationnelle. C’est d’ailleurs précisément ce que le Comité interministériel de la coopération internationale et du développement du 30 novembre avait conclu : la France “mettra en oeuvre de manière ambitieuse cette stratégie”.

Le 13 décembre, notre message a été entendu. Dans ses mots de conclusion, Jean-Marie Le Guen a insisté sur le fait que la santé restait une priorité, et que “les DSSR sont un point sur lequel la France doit repartir à l’offensive”. Le gouvernement n’a que quelques mois pour agir. Il doit se mettre à l’ouvrage dès maintenant pour lancer des processus de long terme.

Crédits photo : Christophe Abramowitz