– Engagements financiers des élus locaux pour la PF : un an après l’appel de Ouaga, Equipop continue le plaidoyer !

– Engagements financiers des élus locaux pour la PF : un an après l’appel de Ouaga, Equipop continue le plaidoyer !

La salle des fêtes de la mairie de Ziniaré a abrité jeudi 20 septembre 2018 un atelier de suivi des engagements financiers des élus locaux en faveur des activités de promotion de la planification familiale (PF). Cet atelier, organisé par Equilibres & Populations, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet Advance Family Planning (AFP) et au sein duquel Equipop plaide pour que des ressources financières conséquentes soient allouées à la PF dans les plans communaux de développement ( PCD). 

Soixante-cinq conseillers municipaux de la commune de ziniaré, cinq maires de communes voisines (DapélogoLoumbilaOurgou-manengaNagréogo et Zitenga), trois agents de santé, trois organisations de la société civile et cinq chefs coutumiers de la commune de Ziniaré ont pris part à cet atelier de plaidoyer. Trois objectifs spécifiques étaient visés :

  • Convaincre les conseillers de soutenir le maire dans sa mission de promotion des DSSR/PF dans la commune au profit des populations ; 
  • Obtenir l’engagement des conseillers municipaux à promouvoir la Planification Familiale dans leurs localités respectives ;
  • Convaincre les conseillers municipaux d’allouer à nouveau, des fonds pour la PF dans le plan d’action 2019.

Prenant la parole, le Maire – Pascal Compaoré  a rappelé le contexte de l’atelier. En effet, la mairie de Ziniaré s’est engagée en 2017 à allouer des ressources financières pour des activités de promotion des DSSR/PF. 

En 2018, « 1,5 millions ont été consacrés aux activités de planification familiale. Ce même montant est reconduit pour l’année 2019 avec le soutien des conseillers municipaux et des chefs coutumiers » a-t-il expliqué avant de remercier Equipop pour « ses appuis constants aux maires pour la mise en œuvre des engagements pris pour l'amélioration des conditions de vie des femmes et des jeunes filles. - Pascal Compaoré

À la fin de cet atelier, les Maires présents ont pris comme résolution d’intégrer la lecture d’un article sur la PF lors des célébrations de mariage par les officiers d’état civil et de l’octroi des actes d’état civil. Ils recommandent, en outre, de renforcer les capacités des leaders communautaires sur les DSSR/PF, d’intensifier les campagnes de sensibilisation sur les Mutilations Génitales Féminines dans les communautés et d’organiser des rencontres de plaidoyer pour l’inscription de lignes budgétaires pour la SR/PF avec les communes de DapélogoOurgou-ManégaLoumbilaZitenga et Nagréongo.