plaidoyer

– Lutte contre les grandes pandémies : Les populations vulnérables sacrifiées

Communiqué de presse

A Paris, le 11 janvier 2019


Lutte contre les grandes pandémies : Les populations vulnérables sacrifiées

 

Les objectifs financiers annoncés aujourd’hui par la France et le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme ne correspondent pas aux  investissements préconisés par l’ONU pour mettre fin aux trois pandémies d’ici à 2030 [1]. Les associations dénoncent un manque de courage politique de la part du chef de l’Etat dont les conséquences seront dramatiques pour les personnes concernées par ces trois pandémies.LIRE LA SUITE

– “Droits de l’Homme” : une violence contre les femmes

Samedi 15 décembre 2018, le Collectif Droits Humains pour tou-te-s organisait la troisième édition de son concours d’éloquence à l’Hôtel de Ville de Paris. 150 personnes ont assisté à cet événement, qui fait suite à la journée internationale des droits humains du 10 décembre, et auquel Equipop a activement contribué en tant que membre du Collectif. L’objectif commun : l’abandon de l’expression “droits de l’Homme” au profit de “droits humains”, qui rend plus visibles les femmes, leurs droits et leurs luttes. Au bout de trois ans de campagne, une nette inflexion se fait ressentir dans le discours des pouvoirs publics.  LIRE LA SUITE

– Réaffirmer la place des DSSR dans le nouveau contexte politique français

En mai 2017, avec l’élection présidentielle, le paysage politique français a connu un grand bouleversement. Pour Equipop, l’enjeu de cette année de plaidoyer en France était donc de s’assurer que les thématiques portées par le précédent gouvernement ne disparaissent pas de l’agenda. Equipop a œuvré à deux niveaux : plaidoyer politique vis-à-vis de l’exécutif et, à un niveau plus technique, contribution aux processus institutionnels.

LIRE LA SUITE

– Communiqué de presse – Concours d’éloquence « Droits de l’Homme » : une violence contre les femmes

Logo collectif DH

Communiqué de presse

Paris, 05 décembre 2018

Paris, 05 décembre 2018 – Le collectif « Droits humains pour tou-te-s » organise la troisième édition de son concours d’éloquence. Cette année, le thème est : « Droits de l’Homme » : une violence contre les femmes. Le concours se déroule le 15 décembre à l’Auditorium de l’Hôtel de Ville de Paris, à la suite de la journée internationale des Droits de l’homme le 10 décembre.

LIRE LA SUITE

– “Ancrer les droits des femmes au coeur du G7” : retour sur la conférence du 18 octobre

Plus de 130 acteurs et actrices de la société civile et des parlementaires ont assisté à la conférence “Ancrer les droits des femmes au coeur du G7” organisée par Equipop et CARE France à l’Assemblée nationale. Un appel a été lancé pour participer à la campagne Genre/G7 qui vise à faire des droits des femmes un sujet incontournable pour les chef·fe·s d’Etats et de gouvernement à Biarritz en 2019.LIRE LA SUITE

– Engagements financiers des élus locaux pour la PF : un an après l’appel de Ouaga, Equipop continue le plaidoyer !

La salle des fêtes de la mairie de Ziniaré a abrité jeudi 20 septembre 2018 un atelier de suivi des engagements financiers des élus locaux en faveur des activités de promotion de la planification familiale (PF). Cet atelier, organisé par Equilibres & Populations, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet Advance Family Planning (AFP) et au sein duquel Equipop plaide pour que des ressources financières conséquentes soient allouées à la PF dans les plans communaux de développement ( PCD). LIRE LA SUITE

– CP – M. MACRON, AIDEZ LE FONDS MONDIAL À SAUVER ENCORE PLUS DE VIES

Communiqué de presse

À Paris, le 12 septembre 2018

M. MACRON, AIDEZ LE FONDS MONDIAL À SAUVER ENCORE PLUS DE VIES

À l’heure où le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme rend le bilan chiffré de son action 2017, nos associations saluent le travail accompli. Nous rappelons à cette occasion la réalité de millions de personnes touchées par ces maladies et les ressources financières à mobiliser pour y mettre fin. À un an de la 6e conférence de reconstitution du Fonds, qui se tiendra pour la première fois en France, nous demandons à Emmanuel Macron de tout mettre en œuvre pour en faire un succès.

LIRE LA SUITE