Afrique de l’ouest

– La communication et la culture pour accompagner le changement social

Soutien au théâtre-forum, organisation de débats publics ou de concours d’éloquence, utilisation de la bande-dessinée et de la photographie, promotion des causeries villageoises, production de webdocumentaires ou d’émissions avec les radios communautaires : depuis de nombreuses années, Equipop place la communication pour le développement (C4D) au cœur de son action.

LIRE LA SUITE

– La délégation des tâches : une approche pour répondre aux besoins contraceptifs des femmes burkinabè

330 décès maternels pour 100 000 naissances vivantes : les femmes burkinabè continuent à payer un lourd tribut à la maternité. Dans un contexte d’insuffisance de personnel de santé qualifié pour offrir des services de planification familiale de qualité, le pays est aussi caractérisé par une faible prévalence contraceptive (15%) et un fort taux de besoins non satisfaits (24%)¹. Equipop promeut depuis 2010 la délégation des tâches au Burkina et est impliquée depuis 2 ans dans la mise en œuvre d’un projet pilote dans deux districts du Burkina Faso.

LIRE LA SUITE

– Mobilisation des jeunes féministes d’Afrique de l’Ouest pour les droits et la santé des femmes et des filles

Equipop a réuni, du 27 au 30 novembre à Ouagadougou, 28 activistes féministes de huit pays d’Afrique de l’Ouest (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal). Cette rencontre a été conçue comme un espace d’expression, d’échange et de construction d’actions communes pour que leurs voix et leurs revendications soient mieux entendues au niveau régional et international. Des positionnements et des actions communes ont été identifiées pour influer sur le G7 2019 ainsi que sur d’autres processus institutionnels.LIRE LA SUITE

– Communiqué de presse – Concours d’éloquence « Droits de l’Homme » : une violence contre les femmes

Logo collectif DH

Communiqué de presse

Paris, 05 décembre 2018

Paris, 05 décembre 2018 – Le collectif « Droits humains pour tou-te-s » organise la troisième édition de son concours d’éloquence. Cette année, le thème est : « Droits de l’Homme » : une violence contre les femmes. Le concours se déroule le 15 décembre à l’Auditorium de l’Hôtel de Ville de Paris, à la suite de la journée internationale des Droits de l’homme le 10 décembre.

LIRE LA SUITE

– “Ancrer les droits des femmes au coeur du G7” : retour sur la conférence du 18 octobre

Plus de 130 acteurs et actrices de la société civile et des parlementaires ont assisté à la conférence “Ancrer les droits des femmes au coeur du G7” organisée par Equipop et CARE France à l’Assemblée nationale. Un appel a été lancé pour participer à la campagne Genre/G7 qui vise à faire des droits des femmes un sujet incontournable pour les chef·fe·s d’Etats et de gouvernement à Biarritz en 2019.LIRE LA SUITE

– Engagements financiers des élus locaux pour la PF : un an après l’appel de Ouaga, Equipop continue le plaidoyer !

La salle des fêtes de la mairie de Ziniaré a abrité jeudi 20 septembre 2018 un atelier de suivi des engagements financiers des élus locaux en faveur des activités de promotion de la planification familiale (PF). Cet atelier, organisé par Equilibres & Populations, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet Advance Family Planning (AFP) et au sein duquel Equipop plaide pour que des ressources financières conséquentes soient allouées à la PF dans les plans communaux de développement ( PCD). LIRE LA SUITE

– Mobilisation au Mali et au Burkina pour mettre fin à l’excision et aux mariages précoces

Equilibres & Populations et son partenaire l’AMSOPT sont engagés, depuis 2010 dans la région de Kayes au Mali, dans une dynamique de promotion de l’abandon durable des mutilations sexuelles féminines (MSF) et du mariage précoce (MP). 2018 voit le démarrage d’une nouvelle étape avec le lancement du projet « Protéger les prochaines générations », qui permet d’étendre l’action à la région de l’Est du Burkina Faso avec l’association SOS Jeunesse et Défis
LIRE LA SUITE

– Burkina Faso : L’éducation sexuelle complète se matérialise

Du 24 au 27 juillet dernier à Koudougou, les autorités de l’éducation nationale et de l’alphabétisation du Burkina Faso, à travers la Direction Générale de la Recherche en Education et de l’Innovation Pédagogique, ont organisé en partenariat avec Equilibres & Populations un atelier de formation des enseignant·e·s. Ces derniers·ères vont expérimenter dès les premières années du primaire la réforme des curricula de l’éducation de base portant sur les Mutilations Génitales Féminines (MGF), la Santé Sexuelle et Reproductive (SSR) et le Mariage des Enfants (ME).LIRE LA SUITE