– “Ancrer les droits des femmes au coeur du G7” : retour sur la conférence du 18 octobre

– “Ancrer les droits des femmes au coeur du G7” : retour sur la conférence du 18 octobre

Plus de 130 acteurs et actrices de la société civile et des parlementaires ont assisté à la conférence “Ancrer les droits des femmes au coeur du G7” organisée par Equipop et CARE France à l’Assemblée nationale. Un appel a été lancé pour participer à la campagne Genre/G7 qui vise à faire des droits des femmes un sujet incontournable pour les chef·fe·s d’Etats et de gouvernement à Biarritz en 2019.

Organisée par Equilibres & Populations et CARE France, la conférence “Ancrer les droits des femmes au coeur du G7” était marrainée par Mireille Clapot, députée de la Drôme et vice-présidente de la commission des affaires étrangères. Isabelle Hudon, ambassadrice du Canada en France, s’y est notamment exprimée, présentant son rôle de co-présidente du conseil consultatif sur l’égalité des sexes du W7 canadien de 2018 et les enjeux en 2019.

La conférence a rassemblé largement : représentant·e·s d’associations et de fondations, étudiant·e·s et de parlementaires engagé·e·s pour faire des droits des femmes la priorité du prochain sommet du G7. Cela démontre qu’il y une forte attente sur ces sujets et une vraie capacité de mobilisation de la société civile.

Des engagements clairs

En prenant la présidence du G7 2019, la France doit assumer son rôle de meneuse et mettre en oeuvre ses engagements en matière de droits des femmes.

Le Président de la République, Emmanuel Macron, s’est montré, à de nombreuses reprises et sans équivoque, très engagé sur ce dossier. Lors de la 73e Assemblée générale des Nations unies, le 25 septembre 2018, il réaffirmait : 

``J'ai fait en France de l'égalité femmes-hommes la grande cause de mon quinquennat et je lance ici un appel pour en faire avec vous une grande cause mondiale``.

La conférence a été l’occasion pour les représentants de l’Etat présents de préciser cet engagement. 

A la tribune, Cyrille PIERRE, Directeur du développement durable à la direction générale de la mondialisation, de la culture, de l’enseignement et du développement international au Ministère de l’Europe et des affaires étrangères, affirmait :

``Nous avons officiellement, aujourd’hui, une diplomatie féministe (...) l’égalité entre hommes et femmes est un démultiplicateur des Objectifs de Développement Durable``.

Jean-Marc Berthon, Conseiller à l’Elysée pour les Politiques de Développement, le Climat, les Droits de l’Homme, la Francophonie et la Société Civile, a confirmé la volonté politique de la France de se présenter comme cheffe de file de l’égalité femmes-hommes. 

``Nous avons décidé, sous l’impulsion du Président de la République, de consacrer en 2019 une enveloppe de 100 millions d'euros à ce sujet de l’égalité femmes-hommes à l’Agence Française de Développement. C’est un geste très fort que le Président a souhaité faire pour décliner à l’international cette grande cause du quinquennat qu’est cette égalité entre les femmes et les hommes``.

Jean-Marc BERTHON : L’engagement de l’Elysée pour les droits des femmes au G7

Le rôle principal de la société civile en 2019 sera donc de faire en sorte que ces engagements soient respectés, non seulement dans la préparation du G7 mais aussi dans l’application des mesures qui seront prises par la suite. C’est pour cette raison que la mobilisation doit s’organiser de manière coordonnée et efficace. 

Les prochaines étapes de la mobilisation citoyenne

Le 18 octobre, Equipop et CARE France ont lancé un appel et coordonneront une campagne de plaidoyer pour s’assurer que la présidence française du G7 aboutisse à des actions concrètes en faveur de l’égalité de genre, y compris des engagements financiers. Il s’agira d’influencer l’agenda officiel du G7 jusqu’au sommet lui-même fin août 2019, en passant par les réunions de « sherpas G7 », les réunions ministérielles thématiques, et les travaux du conseil consultatif sur l’égalité des sexes. 

Un temps fort de cette campagne de mobilisation citoyenne sera le sommet Women 7 (W7), qui réunira des organisations de la société civile française et internationale, au printemps 2019.

Vous souhaitez rejoindre la mobilisation ?

Envoyez une manifestation d’intérêt à nicolas.rainaud@equipop.org et chassot@carefrance.org avec pour objet du message “Mobilisation genre/G7”. Merci de vous présenter succinctement ainsi que votre organisation le cas échéant, et de préciser comment vous souhaitez participer à cette mobilisation.

Télécharger le dossier de l’événement : Dossier participant·e·s AN 18 octobre