Equipop

Nos actualités

– CIPD+25 : du Caire à Nairobi, quel héritage, quelles ambitions pour le futur ?

Du 12 au 14 novembre, une délégation d’Equipop participe au sommet de Nairobi – CIPD+25 – célébrant le 25ème anniversaire de la Conférence Internationale sur la Population et le Développement. C’est l’occasion de rappeler le tournant que constitua la conférence du Caire en 1994, mais surtout de faire le point sur ce que l’héritage du Caire signifie pour les années à venir.LIRE LA SUITE

– Après Lyon, appliquer concrètement l’approche genre à la lutte contre le sida

Les 9 et 10 octobre, la France a accueilli la 6e reconstitution du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Dans son discours, le Président Emmanuel Macron a rappelé que « nous ne vaincrons définitivement le sida que si nous agissons aussi pour l’égalité entre les femmes et les hommes ». En tant que donatrice historique du Fonds mondial et dans la perspective du Forum Génération Egalité, la France doit agir conjointement sur ces deux fronts.

LIRE LA SUITE

– Lutte contre les pandémies : Succès pour la France, Espoir pour les malades du monde entier !

Info presse
Lyon, le 10 octobre 2019

Aujourd’hui se clôture la conférence de Reconstitution du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, organisée à Lyon sous l’égide du Président Macron. Les ONG saluent l’atteinte des 13,92 milliards de dollars levés  ainsi que l’augmentation de la contribution française de 20% – portée à 1,3 milliard d’euros pour 2020-2022.

LIRE LA SUITE

– CP – Conférence de reconstitution du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme : Déclaration de la société civile française

Communiqué de presse
Lyon, le 09 octobre 2019

La Conférence de reconstitution du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme s’ouvre à Lyon ce jour. Le Président français et le Fonds mondial ont fixé à au moins 14 milliards de dollars l’objectif pour le cycle 2020-2022, montant nécessaire pour sauver 16 millions de vies en plus.LIRE LA SUITE

– L’apport des approches féministes dans la lutte contre le VIH/sida

Les inégalités liées au genre sont aujourd’hui un des principaux freins aux progrès de la lutte contre les pandémies mondiales. C’est particulièrement vrai pour la lutte contre le VIH/sida. Elles alimentent de nouvelles infections chez les adolescentes notamment, et freinent le recours aux services de prévention et aux traitements. Pour venir à bout de la pandémie, il est nécessaire de prendre en compte les ressorts profonds de ces inégalités de genre, de promouvoir les droits sexuels et reproductifs de tou·te·s et de soutenir les associations féministes.

LIRE LA SUITE

– Assemblée générale des Nations unies : Emmanuel Macron doit porter la diplomatie féministe avec conviction

Un mois après le G7, Emmanuel Macron se rend à l’assemblée générale des Nations unies à New York. C’est un moment-clé pour progresser vers l’égalité femmes-hommes, et la France doit user de tout son pouvoir d’influence pour intensifier la mobilisation internationale. Le président doit se positionner de façon franche pour enfin incarner la « diplomatie féministe » affichée par son gouvernement depuis un an et demi.

Cette tribune est parue dans Huffpost le 23/09LIRE LA SUITE

Atelier Change Lab d'Equipop

– Change Lab – 6 projets incubés en faveur de la Planification familiale

En avril, mai, et juin 2019 avec l’appui technique d’Equipop, des associations du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’ivoire, du Mali, du Niger et du Sénégal, bénéficiaires du Fonds Innovation/Change Lab ont incubé, lors d’ateliers, 6 projets de mobilisation sociale et politique en faveur des Droits et Santé Sexuels et Reproductifs (DSSR). Des initiatives co-construites grâce au dispositif Equipop Lab inspiré du Design Thinking pour l’émergence de projets innovants.LIRE LA SUITE

– CP – G7 – Droits des femmes : la France n’a pas totalement rempli le contrat

Communiqué de presse
Biarritz, le 27 aout 2019

Ce G7 était l’occasion pour le président Macron de traduire en actes son annonce de faire de l’égalité femmes-hommes une grande cause mondiale. Plusieurs engagements financiers ont été actés mais les associations féministes du Women 7 (W7) considèrent que le contrat n’est pas totalement rempli. La diplomatie féministe voulue par la France peine à s’incarner dans ce G7 et plusieurs sujets clés sur la question ont été absents des discussions.
LIRE LA SUITE